En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

Honoré Philippe, Le pèlerinage des Coudrets de Cernex au début du siècle

Les habitants de Cernex, comme ceux des autres villages alentour, ont toujours été très proches des gens et des activités de la ville de Cruseilles.


Je souhaite évoquer ici quelques souvenirs et personnages marquants du temps passé.

LE PÈLERINAGE DES COUDRETS

Le quinze août de chaque année, la paroisse de Cruseilles organisait un pèlerinage à Notre-Dame des Coudrets. Tous les paroissiens du canton étaient invités, surtout les confréries avec leurs bannières.

On partait de la place de l'église où tout le monde était rassemblé. En passant par la Grande Rue, où il n'y avait pratiquement pas de voitures, la procession s'engageait dans la montée des Coudrets en chantant d'une seule voix, en s'époumonant, "AVE, AVE MARIA".

La procession était précédée de tous les prêtres en soutane. On n'oubliait pas d'inviter à cette occasion un ou deux pères missionnaires pour donner plus de solennité à la cérémonie.

Au sommet du rocher des Coudrets, au pied de la sainte Vierge, était dressée une estrade où un ou deux missionnaires prenaient place. Ils portaient autour du menton une superbe et longue barbe.

Des sermons d'une foi profonde étaient prononcés devant un auditoire très recueilli.

Le retour à Cruseilles se faisait d'une façon plus libre. Sur la place de l'église on assistait à la bénédiction du Saint-Sacrement.

Après cette cérémonie il fallait se rafraîchir à la grande satisfaction des cafetiers du bourg. Les boulangers pour cette occasion avaient "empâté" et confectionné des montagnes de brioches.

"AVE MARIA A L'AN QU'VIN"

{highslide float=left type="img" url="histoire/20eme/Honore_philippe.jpg" width=200 captionText='Honore Philippe' } {/highslide}

Traité et publié le 4 février 2005 par Michel Weinstoerffer