En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

Honoré Philippe, Les conscrits de Cernex au début du siècle

LES CONSCRITS


Tout se passait à la mairie de Cruseilles en présence de tous les maires du canton, présidé par le Préfet et bien sûr la brigade de gendarmerie ( pas très nombreuse pour présenter les armes au Préfet !). Nous étions présentés par commune et bien sûr dans le plus simple appareil devant deux médecins-majors. Après une visite assez sérieuse, on était déclaré" bon pour le service" soit pour la cavalerie, l'artillerie, l'infanterie ou " ajourné" en attendant l'année suivante avec une autre classe pour un nouvel examen où on était déclaré apte à servir la patrie ou proposé pour une commission de réforme. Il ne faut pas oublier que ces formalités étaient prises très au sérieux et les jeunes hommes qui ne faisaient pas leur service militaire se sentaient inférieurs. On leur disait pour les taquiner" Vous n'êtes même pas bons pour les filles !".

Une fois sortis de la mairie, les marchands de fleurs en papier et de cocardes faisaient des affaires en nous en épinglant sur le chapeau et naturellement sur la poitrine.

A notre retour de Cruseilles, après un banquet, on faisait la tournée des conscrites pour leur offrir une cocarde en souvenir de la classe et les parents faisaient sauter les bouchons.

Mes conscrits étaient: Jérémie Jeantet, François Excoffier, Louis Dunand, André Constantin et Jules Pillet. Nous avions acheté en commun un énorme bouquet de fleurs en papier pour le maire et nous le lui avons épinglé sur la poitrine.

Le lendemain, chacun armé d'un tambour, d'un clairon, d'un accordéon, sans oublier le drapeau porté par l'un de nous dans un élan patriotique, nous parcourions la campagne. Après ces agapes très fatigantes chacun rentrait chez soi content d'avoir fait les conscrits.

Les conscrits duraient une semaine...

 

{highslide float=left type="img" url="histoire/20eme/Conscrits.jpg" width=200 captionText='Les conscrits' } {/highslide} Debout. de gauche à droite: CONSTANTIN - JEANTET Jérémie ­ EXCOFFIER François
Assis de gauche à droite : Philippe Honoré - DUNAND Louis


{highslide float=left type="img" url="histoire/20eme/Honore_philippe.jpg" width=200 captionText='Honore Philippe' } {/highslide}

Traité et publié le 4 février 2005 par Michel Weinstoerffer